«

»

Mar 20

Le vrai Gombo qui nous échappent dans notre propre territoire

Bonjour à tous,

Je republie ici un article de décembre 2013 (le vrais gombo qui nous échappe dans notre propre pays.)

Bonne chance à nous tous dans notre chasse au Nkap.

_ _ _

 

Bonjour à tous,

Je n’ai jamais compris pourquoi pour l’exploitation du pétrole il fallait toujours une entreprise étrangère, ni pourquoi l’entreprise nationale partenaire de ces sociétés étrangères n’avait semble-t-il que 8%

Il parait que lorsqu’on devient Prési, on est mis au courant de contrats incroyables qui donnent les cheveux blancs direct.

Il se pourrait quand même que les nouveaux contrats de partage du gombo pétrolier sont 50 / 50.

C’est très bon!

Merci Prési!

Cela sonne bizarre pour nous qui croyions que le monde était juste, mais, Il parait que cela n’a pas été facile et que l’affaire la chauffe encore. Même comme ce n’est pas suffisant!

Je rêve de voir des contrats 100 % entre les mains des nationaux ou de l’Etat. C’est notre combat maintenant!!

Il y a plusieurs pans de l’économie nationale qui nous échappent. Au Cameroun les plus riches entreprises ne sont pas détenues par les Camerounais ni par l’Etat. Quoi qu’on dise cela signifie que les plus riches du Cameroun ne sont pas camerounais, pour moi le bavardage qu’on fait souvent relève de la discussion des miettes.

Il y a du boulot!!

Voici quelques pans stratégiques de l’économie nationale à ma connaissance ou nous nous devons de prendre notre place réelle:

  • Exploration, production pétrolière et industries connexes

    • Même si c’est avec la magie qu’on arrive à le faire, nous devons  aussi apprendre et maîtriser cette magie.
    • Quelque soient les chaines qui lient notre Etat sur ce type de Gombo, chacun de nous doit avoir conscience que la meilleure part du Gombo devrait nous revenir et nous devons travailler fort pour y arriver.
    • Il parait que notre feu compatriote de SCTM avait fait une composition de haut niveau pour pouvoir avoir accès au Gombo de la  distribution du gaz domestique au pays. Ça mérité un film!!
  • Exploitation du minerai de fer et industries connexes

    • oui il y a un Camerounais dans l’aciérie et qui sera d’ailleurs soutenu par l’état pour faire plus et c’est très très bien,
    • Et l’amont du secteur?
      • Comme pour le pétrole, la magie là nous devons l’avoir aussi!!
  • Chimie et médicaments, plantes médicinales

    • Il y a quelques initiatives dans les génériques. Il en faut beaucoup plus par les nationaux.
    • Il faudrait développer considérablement le pan de la production des plantes médicinales. On attend qui  / quoi pour voir aussi les 20 000 ha de production de plantes pour la médecine?
  • Cimenterie, production du clinker

    • Oui, il y a un distributeur Camerounais qui est en train de s’y mettre. C’est bien! Très bien.
    • Il en faut d’autres. Et il faut même mettre en exploitation les autres gisements présents au pays permettant de produire le Clinker.
  • 2 et 3 ième transformation de bois en production de masse

    • Ça fait très mal de voir à combien on paie les meubles en ”papier” importés surtout quand on connais le potentiel local pour cette production.
    • De très bonnes études sont disponibles au Minepat pour ce secteur. Elles vous attendent pour exploitation!!
  • Télécoms et Production de matériel électronique

    • Ici on est même défaillant pour la maintenance de ce qu’on importe. C’est grave!!
    • Oui Camtel est dans les télécoms. C’est bien!!
    • Mais nous devons réduire la dépendance quasi-totale  de Camtel à son fournisseur étranger de matériel et de technologie.
    • Où sont nos ingénieurs? Nos techniciens ?
      • Chers Ingénieurs, sachez que c’est votre poste avancé de protection des communications du pays qui est déserté et occupé par les autres.
      • Oui, être employé dans les grands groupes avec les gros noms, être importateur et distributeur de matériel c’est bien, ça permet de nourrir la famille. Mais il faut rapidement aller au-delà de ça.
      • Modernisez nous déjà les ateliers de maintenance, lancez vous dans la production de matériel,  là bas le gombo est encore plus costaud et stratégiquement c’est plus important!!
      • Faites nous bouger les choses dis donc!!
  • il y a certainement d’autres secteurs…

 Les blocages?

Lorsque nous remplissions les sacs de pomme de terre au village, on s’était  rendu compte qu’il y a toujours une dernière pomme qui remplira le sac.

Ne me parlez pas de blocages, si ce n’est pour les éliminer ou les contourner!!

Il doit y avoir tellement de pomme de terre, tellement d’initiatives de sorte que finalement le sac se remplira et après n’y aura plus moyen de contenir les autres initiatives.

D’ailleurs, si vous êtes au courant du programme agropole, vous comprendrez que ceux qui ont persévéré pendant les périodes difficiles de l’agriculture au Cameroun tirent aujourd’hui les fruits avec un appui substantiel de l’Etat.

Il en est de même pour le support de plusieurs milliards de Fcfa d’assistance que l’Etat du Cameroun apportera à la Société Les Acieries du Cameroun pour leur permettre de transformer une partie du minerai de fer qui sera sortie du Sud du pays.

Donc conformément à la méthode Bams, il faut démarrer quelque chose, aussi petite soit elle, il faut commencer! Même nos petites filles et fils pourront le finaliser, l’amener au meilleur niveau.

Clés du succès

  • Croire que c’est possible!!
  • Appliquer la méthode Bams. Commencer avec les moyens disponibles serait une bonne stratégie: Lisez cet article de l’ancien pousseur Jean Paul Pougala:  http://pougala.org/la-micro-industrie-chemin-oblige-vers-la-prosperite-de-lafrique/
  • Considérez l’Etat comme un partenaire, malgré toutes les conneries qu’on attribue à tort ou à raison à notre gouvernement.
    • Je jure qu’il y a des pans de l’économie pour lesquelles il y a des ”petits fonctionnaires” qui mettent leur vie en danger pour que le gombo reviennent à des structures détenus par les nationaux.
      • Parfois de guerre lasse, parce qu’ils ne trouvent pas des hommes solides sur qui compter pour bien faire le travail le gombo repart aux autres.
    • Oui, il vaut mieux laver le caca au pays pour viser gros, vraiment gros au lieu d’aller laver le vrai caca ailleurs pour se contenter de moins que les miettes!!
  • Mettez vous ensemble, regrouper les forces, sachez être ouvert dans le partage du gombo de votre affaire,
    • aller voir les riches, même les éperviables. Ils ont des fois les ressources qu’il manque pour faire le business (argent, relations, signatures…)
    • Votre tontine peut lancer un business, demander de l’assistance pour vous organiser dans ce sens
    • Veuillez à ce que chaque contributeur ait une part dans le gombo… c’est très important!

 

Du courage!

Bonne chance à nous tous pour conquérir le max de vrai Gombo au pays.

 

Pavel Ayimnei
Guide Investir au Cameroun
ayimnei@gmail.com
Douala Ndogpassy
Le 20 mars 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>